Les crédits ECTS | IMIS

une école du groupe igs

ECTS : le système Européen

La Communauté européenne encourage la coopération interuniversitaire et inter-école dans le but d’améliorer la qualité de l’enseignement, au bénéfice des étudiants et des établissements d’enseignement supérieur, en considérant que la mobilité étudiante est un élément important de cette coopération.

  • Mais la reconnaissance mutuelle des études et des diplômes est une condition préalable à la création d’un espace européen plus ouvert en matière d’éducation et de formation et conçu pour offrir une mobilité optimale aux étudiants et aux enseignants.
  • C’est pourquoi l’ECTS acronyme anglais du Système européen de transfert de crédits, a été mis en place en tant que projet pilote dans le cadre de l’ancien programme Erasmus, avec l’objectif de promouvoir la reconnaissance académique des études poursuivies à l’étranger. Après la phase pilote, conçue pour une application restreinte, le système ECTS évolue vers une utilisation beaucoup plus large en tant qu’élément à part entière de la dimension européenne au sein de l’enseignement supérieur.
  • L’ECTS est avant tout une méthodologie destinée à créer la transparence, à établir les conditions nécessaires au rapprochement entre les établissements et à élargir l’éventail des choix proposés aux étudiants. Son application par les établissements facilite la reconnaissance des résultats académiques des étudiants grâce à l’utilisation de mesures comprises par tous de la même manière les crédits et les notes ainsi que par une meilleure compréhension des systèmes nationaux d’enseignement supérieur.
  • L’ECTS est le seul système de crédits qui ait été expérimenté et utilisé avec succès en Europe. Mis en œuvre à l’origine pour assurer le transfert de crédits, l’ECTS a permis de faciliter la reconnaissance académique des périodes d’études réalisées à l’étranger, et de développer qualitativement la mobilité des étudiants en Europe.
  • Depuis peu, l’ECTS évolue vers un système d’accumulation de crédits mis en œuvre au plan institutionnel, régional, national et européen.
  • L’ECTS est fondé sur trois éléments de base : l’information sur les programmes d’études et les résultats de l’étudiant, l’accord mutuel (entre les établissements partenaires et l’étudiant) et l’utilisation de crédits ECTS (valeurs qui représentent le volume de travail effectif de l’étudiant).
  • Ces trois éléments de base sont rendus opérationnels par le biais de trois documents clés, à savoir : le dossier d’information, le formulaire de candidature/contrat d’études et le relevé de notes.
  • Mais l’aspect essentiel de l’ECTS est qu’il est mis en œuvre par les étudiants, les enseignants et les établissements eux-mêmes dans la mesure où ils souhaitent que la partie des études faites à l’étranger soit reconnue comme partie intégrante du programme d’études.
  • Ce système est complété par le supplément au diplôme (SD) qui est un document joint à un diplôme d’études supérieures qui vise à améliorer la « transparence » internationale et à faciliter la reconnaissance académique et professionnelle des qualifications (diplômes, acquis universitaires, certificats, etc.). Il est destiné à décrire la nature, le niveau, le contexte, le contenu et le statut des études accomplies avec succès par la personne désignée par la qualification originale à laquelle ce supplément est annexé.
  • Rédigé en français et en anglais, c’est un outil qui doit faciliter la mobilité professionnelle internationale.

Les crédits qui sont attribués (60 pour une année dans chaque pays ) tiennent compte de la quantité de travail fournie par l’étudiant quelle que soit la modalité de ce travail (cours, travaux personnels, missions en entreprise…)



découvrez le programme demande de documentation

zoom métier

CHEF DE PRODUIT

VENTE – MARKETING – SANTÉ – INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE – BIOMÉDICALE

Professionnel(le) de la

...
Voir d'autres fiches métiers