Le projet de construction d’une station F dédiée aux Biotech

une école du groupe igs

Le projet de création d’une station F dédiée aux biotech françaises

A l’occasion de la conférence JP Morgan Healthcare qui a eu lieu à San Francisco le mois dernier, le directeur de la Banque Publique d’investissement Nicolas Dufourcq a annoncé la création d’une structure destinée à accompagner les biotech françaises. Le projet, dont les grandes lignes ont été dévoilées par l’investisseur Jean Jacques Augier et le président de Paris Biotech Santé, Olivier Amédée-Manesmes, devra permettre aux centres de recherche, aux universités et aux hôpitaux d’innover dans le domaine des medtechs et des biotechs. Le futur campus d’entreprises devrait compter sept hôpitaux, dix centres de recherche et trois universités. Décryptage !

Un futur campus d’entreprises dédié au secteur de la santé et aux biotech à Paris

« Nous avons 300 biotech et medtech aujourd’hui, soit le triple d’il y 10 ans, et 5 milliards d’euros de fonds dédiés. Plusieurs start-up ont levé entre 40 et 50 millions d’euros en 2017. Cela va créer un effet boule de neige », s’est réjoui Nicolas Dufourcq à l’occasion d’un discours prononcé lors de la conférence JP MOrgan Healthcare. Le futur campus d’entreprises consacré aux biotech et au domaine de la santé permettra de rassembler différents acteurs du secteur autour de sept centres hospitaliers, dont l’hôpital de Sainte-Anne ou encore celui de la Pitié-Salpêtrière pour 5 000 lits. Le dispositif va également proposer dix centres de recherche et trois établissements universitaires : Paris 5, Paris 7 et Paris Sciences et Lettres. Il sera installé aux locaux du Val-de-Grâce, « le seul lieu disponible au centre de tous ces acteurs » selon Olivier Amédée-Manesmes.

Deux acteurs déjà engagés pour financer ce projet

Pour Financer ce projet, deux acteurs ont d’ores et déjà manifesté leur engagement. La société foncière française Altaera-Cogédim assurera le rôle d’opérateur immobilier et contribuera au financement via sa plateforme spécialisée dans la gestion d’actifs, Tikehau Investment Management. Les deux sociétés assureront également le financement et la rénovation des locaux. L’intérêt de ce futur corpus de sociétés sera porté notamment par la diversité de ses acteurs et leur proximité sur le plan géographique. Il reste à savoir si un permis de construire sera accordé dans les meilleurs délais pour procéder aux travaux. A cet effet, les négociations dureront au moins 12 mois tandis que les travaux de construction s’étaleront sur une durée minimum d’un an.

Le secteur de la santé vous passionne et vous souhaitez en faire votre domaine d’activité ? Découvrez les cursus double-compétence proposés par l’IMIS !

découvrez le programme
demande de documentation

zoom métier

LE MÉTIER DE CHARGÉ DES AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES
AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES – JURIDIQUE – MARKETING – INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE – BIOMEDICALE Les affaires réglementaires (AR) couvrent plusieurs...
Voir d'autres fiches métiers