IMIS – Top 5 des métiers du management des industries de santé

Alors que le secteur de la santé vient de traverser l’une des crises les plus importantes avec la pandémie de Covid-19, les métiers du management des industries de santé évoluent et se réinventent. Pour les étudiants formés à l’IMIS, cela signifie que les parcours professionnels dans le secteur de la santé sont particulièrement riches, innovants et épanouissants. Focus sur 5 métiers clés dans lesquels construire une carrière avec l’IMIS.

métiers management des industries de la santé

Le management des industries de santé, c’est quoi ?

Une double compétence valorisée

Le management dans le secteur des industries de santé, c’est avant tout une double compétence rare : celle d’être à la fois qualifié concernant les problématiques de santé, c’est-à-dire bénéficier d’une véritable expertise scientifique et médicale, mais également savoir appliquer à ce secteur spécifique des compétences de gestion de projet et d’équipe ainsi qu’un savoir-faire stratégique. Grâce à ces connaissances complémentaires, les étudiants formés en management des industries de santé peuvent accéder à des postes à responsabilité dans de nombreuses branches du secteur médical : médicaments, matériel médical, biotechnologies, cosmétiques…

Un tremplin vers des métiers d’avenir

Souvent cité parmi les secteurs comptant le plus de postes à pourvoir, le secteur des industries de santé est également en profonde mutation. Les métiers qui existent aujourd’hui ne seront peut-être plus les mêmes dans quelques années, évoluant au fur et à mesure des découvertes et des progrès technologiques. Toutefois, le vieillissement de la population va inévitablement demander une adaptation du système de santé et de prise en charge à domicile des personnes âgées : il reste de nombreux dispositifs à inventer, des initiatives à prendre et des équipes à manager pour les futurs professionnels de la santé.

Quels sont les métiers du management des industries de santé ?

Chargé des affaires réglementaires

Au sein d’environnements médicaux particulièrement exigeants comme ceux des laboratoires pharmaceutiques ou des entreprises ayant recours à des technologies de pointe, le chargé d’affaires réglementaires a pour mission principale de s’assurer que les médicaments produits sont conformes à la réglementation en vigueur en France et dans l’Union Européenne. Il est également le principal interlocuteur pour la construction du dossier AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), qui comprend notamment les démarches administratives nécessaires au lancement d’un nouveau produit médical dans chaque pays. La législation pouvant varier d’un pays à l’autre ou même très rapidement au sein d’un même pays, le chargé d’affaires réglementaires doit effectuer une veille juridique afin d’être toujours à jour sur les dernières lois en vigueur.

S’il est l’interlocuteur de référence pour tous les processus réglementaires, le chargé d’affaires réglementaires peut également être amené à jouer un rôle consultatif sur les enjeux marketing et de communication, notamment pour construire une stratégie cohérente. ​​​​​​​

Et après ?

Après quelques années d’expérience, le chargé d’affaires peut évoluer vers le poste de responsable puis directeur des affaires réglementaires, ou encore se spécialiser dans un domaine spécifique dans les affaires réglementaires.

Chef de produit

Rattaché au service marketing, le chef de produit occupe un poste stratégique. En effet, il est responsable de tout ce qui concerne la commercialisation d’un produit médical (médicament, produit biomédical, services de santé…). Il doit naturellement avoir une connaissance du marché visé, du secteur de la santé et des réseaux de distribution mais il doit également être en mesure de développer un positionnement marketing en réalisant de nombreuses études de marché et en effectuant une veille active sur le secteur. Il détermine ainsi les conditions de distribution d’un produit, les améliorations possibles et élabore une stratégie marketing et de communication adaptée aux ambitions commerciales. Incollable sur l’industrie de la santé, le chef de produit doit connaitre les réglementations et les spécificités liées aux produits pharmaceutiques ou médicaux.

Adaptable, le chef de produit doit avoir de grandes qualités relationnelles car ses interlocuteurs sont multiples tout au long de la commercialisation d’un produit. Il doit également être doté d’un bon esprit d’analyse pour évaluer les résultats des ventes de son produit et réorienter sa stratégie si besoin. ​​​​​​

Et après ?

Riche de plusieurs années d’expérience, le chef de produit peut évoluer vers des postes de chef de gamme ou de responsable marketing, puis de directeur marketing. Il peut également choisir de travailler dans les sociétés de conseil spécialisées dans l'accompagnement des industries de santé.

Business developer

Le métier de business developer est fait pour les professionnels possédant à la fois des connaissances approfondies dans un domaine scientifique et une fibre commerciale. Ainsi, il peut prendre en charge l’ensemble des actions qui permettent le développement d’une entreprise, depuis la prospection jusqu’à la fidélisation des clients. Il a notamment pour mission de détecter les opportunités de croissance pour l’entreprise, que cela soit au travers de nouveaux produits, de lancement de projets innovants ou de partenariats. Il peut également négocier des cessions, des acquisitions ou des licences d’exploitation, tout en veillant à prendre en considération lors de ses prospections les politiques de santé nationales et internationales.

Le business developer est un excellent orateur et un fin négociateur ! Il sait convaincre les clients d’investir dans l’innovation et sait partager son ambition auprès de son équipe pour développer son projet et son entreprise.

Et après ?

Deux options s’offrent généralement aux business developer après quelques années d’expérience : les postes au sein de la direction marketing, qui gèrent l’ensemble des aspects liées à la vente du produit ou bien la direction des partenariats, qui permet de prospecter pour le développement stratégique de l’entreprise.

Commercial pharmaceutique

Doté d’excellentes qualités commerciales et d’une solide connaissance du secteur pharmaco-médical, le commercial occupe une position centrale dans les relations entre les laboratoires ou les entreprises qui produisent des produits médicaux et les établissements de santé qui soignent ensuite les patients. Le commercial pharmaceutique est un métier de terrain : il doit être à partir à la rencontre des professionnels de santé et à répondre le mieux possibles à leurs besoins. Le commercial pharmaceutique est le porte-parole de l’entreprise auprès de nombreux professionnels : il se doit de connaitre ses produits et de savoir en présenter les avantages, mais il doit également, à l’image d’un commercial, savoir entretenir et fidéliser son réseau de clients. Ambassadeur des produits qu’il représente, le commercial pharmaceutique sait dénicher des prospects et faire remonter les retours de ses clients au service de recherche et développement pour imaginer des solutions innovantes.

Persuasif, adaptable et excellent orateur, telles sont les qualités principales recherchées chez un commercial pharmaceutique ! Toujours en mouvement, ce métier est idéal pour construire un réseau de professionnels de la santé partout en France ou à l’étranger.

Et après ?

Riche d’une expérience sur le terrain et d’un carnet d’adresses de professionnels de la santé, le commercial pharmaceutique peut évoluer vers les métiers de la direction commerciale pour encadrer à leur tour une équipe de commerciaux. Grâce à sa connaissance fine des produits et des attentes des clients, il peut également devenir chef de produit ou même intégrer l’équipe de R&D.

Chef de projet santé

Organisé, rigoureux et très bon gestionnaire, le chef de projet santé est avant tout un facilitateur ! Il a en effet pour mission principale de faire en sorte que le travail de tous les professionnels de santé qui l’entourent se coordonne. Pilier de son équipe, il organise les plannings des projets, délivre à ressources nécessaires et diffuse à chacun les informations, comme le niveau d’avancement des autres membres de l’équipe. Dans le domaine de l’industrie de la santé, il peut par exemple être amené à orchestrer le lancement d’un nouveau médicament en coordonnant le travail de toutes les équipes impliquées, depuis la conception jusqu’à la campagne marketing ou l’événement de présentation. Il a également sous sa responsabilité la gestion du budget des projets et peut décider d’allouer des enveloppes complémentaires pour pallier un retard de développement ou un problème inattendu.

Non content de maitriser l’ensemble du circuit des produits médicaux et l’industrie de la santé en général, le chef de projet santé possède également des qualités managériales reconnues. Il doit en effet être capable de piloter une équipe d’experts hautement qualifiés : organisation, écoute, prise de hauteur sont les clés pour un pilotage de projet réussi. ​​

Et après ?

Comme il possède à la fois un très bon sens des priorités et des qualités managériales, le chef de projet santé peut évoluer facilement vers des postes à responsabilité au sein du management d’une entreprise.

Loin d’être exhaustif, cet article cite les métiers principaux auxquels il est possible de se former dans le secteur du management et du marketing des industries de santé, mais il existe presque autant de carrières possibles qu’il y a de jeunes professionnels. De plus en plus technologique, le secteur de la santé voit chaque année de nouveaux métiers apparaitre, par exemple liés à l’intelligence artificielle, à la data ou à l’univers des start-up. Résolument tournée vers le futur, l’IMIS forme chaque année des professionnels prêts à construire leur carrière au fil des évolutions du secteur. ​​​​​​​

PARTAGER